ils veulent bloquer les sites de streaming !

Après le ministre de la culture qui déjà depuis quelques semaines tirait à boulets rouges contre le streaming c’est maintenant le cinéma français qui exige des fournisseurs d’accès Internet le blocage des sites de streaming. Le producteur français sont bien chauds ils veulent que cela cesse, qu’on arrête définitivement de diffuser illégalement leurs oeuvres. Là encore c’est un effet d’annonce les F.A.I. n’ont pas les moyens de façon économique viable de bloquer les sites de streaming. Ils peuvent bloquer une IP mais le site Internet hébergeant les oeuvres du cinéma français n’aura aucune difficulté à changer d’IP voire de noms de domaine si vraiment cela n’était nécessaire. les trois syndicats représentant les métiers et professions devraient plutôt négocier avec le gouvernement une taxe permettant de rémunérer honnêtement tous les acteurs économiques de ce marché. Le consommateur final lui est de moins en moins et paiera encore moins a l’avenir. adaptez-vous ou crever ! L’Hexagone ne peut et ne sera jamais étanche les mesures type Hadopi sont vouées à l’échec et ne sont qu’un gouffre financier qui alimente toujours les caisses des mêmes personnes. Il est clair que le contenu illégalement diffusé ne devrait pas être et que par là même on réduit énormément les possibilités de création nouvelle mais en aucun cas une politique de répression ne sera efficace qu’à la technologie ne sera jamais une option réellement pertinentes dans ce cas de figure. Loin de s’arrêter à cela les principaux moteurs de recherche Google, Yahoo, Microsoft ont également reçu des petits courriers de leur avocat leur demandant de prendre toutes les mesures pour que l’atteinte au droit moteur s’arrête. Là encore ceux-ci voient l’échec car même si les moteurs de recherche bloquent les informations sur les sites proposant du streaming il existera il existe même à l’heure actuelle des moteurs alternatifs qui sont spécialisés justement dans la diffusion des informations pour accéder à ces contenus. C’est même au plus haut niveau de l’État que la guerre anti streaming est installé le président français a demandé une nouvelle loi Hadopi (novembre 2011 à Avignon).mais tout cela est amusant et fait vraiment partie comme je le disais initialement un effet d’annonce, pour se faire mousser, pour faire joli. Car même cette demande que nous pourrions trouver légitime est illégal car elle va à l’encontre du droit européen qui prend le pas sur le droit français dans ces cas de figure. Les fournisseurs d’accès ne peuvent et ne doivent filtrer le contenu de leur abonné car c’est même si propose du contenu tout à fait légal et un F.A.I. n’a pas le droit de bloquer l’accès à celui-ci. Ne doutons pas cependant que les politiques et les lobbyistes qui leur donnent des informations trouveront bien un moyen de faire pleurer la chaumière avec des arguments honnêtes ou fallacieux.

News :