Scandale des appartements de fonction dans la classe politique

3 ans que notre président en place Nicolas Sarkozy avait promis de mettre fin aux affaires liées aux logements de fonction des ministres. Mais il est fort simple de voir que rien n’a été fait en suivant la presse avec les scandales lié aux affaires Estrosi et Amara. Mais cela n’a rien de nouveau avec le logement de fonction d’un élu. Et encore maintenant nous avons la secrétaire d’Etat qui se fait épingler pour avoir logé deux de ses frères dans un logement de fonction mis à sa disposition par l’Etat. En mai 2010 Christian Estrosi a invité la presse à venir visiter ses appartements suite a l’article du Canard Enchaîné qui affirme que le ministre de l’Industrie bénéficie de deux logements de fonction à Paris, dont l’un est occupé par sa fille. Et les journalistes font grise mine car le premier est un trois pièces de 70m² situé dans une annexe du ministère des Finances ou on a placé quelques vêtements neuf pour lui donner un gout d’habité, La mise en scène est grotesque. Pour le deuxième appartement déclaré comme un vulgaire « bureau reconverti » par le ministre il s’agit en fait d’un duplex de 60m² situé rue de Bercy et donnant sur la Seine qui de toute évidence ne semble pas être habité. Et parlons également de George Tron secrétaire d’Etat à la fonction publique qui loue un 118m² à une société HLM avec un loyer inférieur de moitié au prix de marché. Et que dire du directeur de cabinet de la ministre du logement du nom de Jean-Paul Bolufer qui occupe un appartement 190 m2 avec un loyer de 1 200 euros dans le quartier le plus cher de Paris, alors qu’il devrait payer 4 700 euros environ au prix de marché. Et il en bénéfice depuis 1981. Il finira en décembre 2007 par démissionner et libèrera l’appartement peu après.

Aucun tag pour cet article.